Moment figé lors d’une randonnée ce 30 juillet, trois cigognes noires au bord du Vrin à Saint-Romain-le-Preux.

La cigogne noire, plus rare que sa cousine, la cigogne blanche, demeure en général discrète et difficile à observer. Elle est classée sur la liste rouge des espèces vulnérables en France. Plus petite que sa cousine, la cigogne noire mesure environ 1 mètre de haut. Adulte, elle a un dos tout noir, un ventre et des aisselles blancs, un bec et des pattes rouges. Elle hiverne en Afrique de l’ouest d’octobre à février. Dès la mi-mars elle reprend le chemin de l’Europe, notamment l’Europe méridionale qui accueille la majeure partie de la population de cigognes noires.  Sur le chemin de cette migration de printemps certaines d’entre elles s’arrêtent en France pour y faire leur nid et s’y reproduire. A partir de mi-juillet, la migration est entamée jusqu’au mois d’octobre.

St-Romain-le-Preux, lieu de villégiature pour 3 cigognes noires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *